Les sentiers de la boue

Marc, qui a déjà partagé avec vous son expérience du SpeedRun proposé par le NRC, vous raconte aujourd’hui sa dernière aventure : une course à obstacles.

Quoi de mieux que de s’essayer à une course originale qui change d’un 10km classique ? Je décide donc de m’inscrire avec quelques amis à la 4ème édition de The MudDay Paris 2016.

Quel est le concept? C’est une épreuve de 13 km comportant 22 obstacles inspirés des parcours du combattant, qui a pour but de mettre à rude épreuve les capacités physiques et mentales des participants. Le compte à rebours est donc lancé et nous avons hâte de pouvoir goûter à la boue, l’eau glacée et l’électricité que nous réservent ce défi. Rendez-vous le Samedi 7 Mai !

Jour-J, nous arrivons sur le camp miliaire de Frileuse à Beynes pour un départ prévu à 15h40. Je récupère mon dossard et me prépare mentalement à donner toute mon énergie sans objectif de chrono, le but étant de finir la course dans la joie et la bonne humeur.

IMG_7028.PNG

15h20, rendez-vous dans le SAS de départ pour un petit échauffement orchestré par 2 militaires. Au programme : jumping jack – roulade droite/gauche (sans se prendre les pieds des autres) – pompes – cri de guerre « MudGuys, quel est votre métier ? La boue, la boue, la bouuuue) – ramper à terre. De quoi être en pleine forme durant l’épreuve !
15h40, c’est parti pour quelques heures de folie. J’attaque le premier obstacle : ramper sous les barbelés avec de la bonne boue mais pour l’instant rien d’insurmontable. Les choses commencent à se compliquer avec le dénivelé qui me coupe les jambes sur certaines portions où la végétation se fait dense. Passés quelques kilomètres et quelques embûches, me voici face à une des épreuves « King of Mud » : l’objectif est de réussir 4 épreuves spécifiques pour recevoir, en plus de la médaille finisher, une médaille « King of Mud ». La première consiste à escalader des rondins de bois espacés comme une échelle et je m’en sors très bien, ouf DONE ! ». On continue l’ascension, je sens mes cuisses qui se contractent , à la limite de la crampe mais je me dis que je ne peux pas abandonner, j’ai signé pour souffrir. Les obstacles s’enchaînent, il fait chaud mais le « Mud Bath »  arrive à point nommé pour me rafraîchir. Malheureusement, je me réceptionne mal et me tape l’épaule contre une des parois, ce qui me jouera des tours par la suite…  J’arrive au 12ème obstacle, les fameux murs à escalader. Je passe le premier sans problème, et au 2ème, alors que je commence à m’accrocher, je ressens un craquement au niveau de l’épaule droite. Verdict : épaule déplacée. Je me mets sur le côté sans pouvoir bouger le bras,  me dis avec tristesse que c’est fini pour moi et que je n’irai pas au bout de cette aventure. Mais en essayant de bouger le bras et l’épaule, j’arrive à la replacer (en plus d’être un guerrier, je suis un magicien!). Je peux donc reprendre la course en me freinant sur certains obstacles afin de ne pas me blesser davantage. Nous voici à la 2ème épreuve « King of Mud », le « Tarzan Style ». Le but est de passer de corde en corde sans tomber dans l’eau. Au bout de la 3ème corde, mes mains glissent et plouf dans l’eau. Je mets donc une croix sur la médaille complémentaire.

IMG_7026

Les kilomètres défilent, les ravitaillements font du bien pour reprendre des forces.Il fait toujours aussi chaud, un bain ne serait pas de refus pour faire redescendre un peu la température. Mais cette fois-ci, l’eau est à 1°C, ce qui me coupe les jambes et m’incite à ne pas traîner plus longtemps dans le bac. Les derniers obstacles très boueux se profilent devant nous, parfaits pour ne pas me reconnaître sur la photo finish!

J’aperçois enfin l’arrivée mais ultime torture avant de récupérer le Graal : le passage à travers les fils électrifiés qui m’envoient quelques coups de jus! Quelle satisfaction d’être arrivé au bout de cette épreuve. J’ai bien mérité mon T-shirt de Finisher 2016, ma « Mudaille » et ma « Mud Beer ». J’ai vécu une très belle expérience, différente des courses habituelles sur route. Rendez-vous en 2017!

IMG_7025

Si toi aussi, tu veux relever ce défi :

  • Infos et inscriptions
  • Tarif : de 45€ à 78€
  • Equipements : des vêtements de running (auxquels tu ne tiens pas), des chaussures de Trail. Des gants avec grip ne seront pas de trop sur certains obstacles.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s