Mon nom est « Spartacus »

Première Spartan Race de ma vie! Ce sera une Beast en compagnie des Sisters. Au programme un parcours de 23km avec 1700m de dénivelé et 38 obstacles, un vrai challenge pour moi.

SPART1

Arrivé au village la tension est énorme, SAS Elite, pluie battante, nous sommes à bloc, prêts à en découdre. J’entends le speaker crier: » Spartiates quel est votre métier ?? » Et aux coureurs de répondre: » AROOO AROOO !!!! ». Ce cri de guerre sonne le départ.

spart2

C’est la folie, quelques mètres à peine et nous devons déjà traverser une rivière glaciale, je suis de prés les Sisters sur les premiers obstacles, tout se passe sans encombre. La slakeline se présente alors à nous, je n’en ai jamais fait mais cela semble facile! Allez, on y croit, la bande est pleine de boue, je commence à poser mes pieds… et je chute direct! 30 burpees de pénalité, ce n’est qu’un début… Les obstacles s’enchaînent jusqu’à un panneau où une volontaire me donne un code, les sœurs m’ont prévenu, « retiens bien ce code sinon c’est 30 burpees »; ok c’est fait! Je reprends ma course en direction des obstacles suivant: lancer de javelot, porter de pierre d’Atlas, traverser de rivière avec rondin de bois, sauter de murs, monter de corde, ramper sous barbelés, remonter de torrent déchaîné et grimper de filet, le tout pour arriver face à un mur énorme où je vois enfin Bruce Marc Li en spectateur qui m’encourage ! Je reprends mon souffle pour franchir la palissade et dois à nouveau remonter le torrent avec Sister S. Sister A a pris de l’avance sur nous; nous n’en sommes qu’au quart de la course.

SPART4

On s’enfonce maintenant dans la foret parsemée de nouveaux obstacles, je me dis « bon c’est sympa le parcours est facile », j’ai parlé trop vite car j’aperçois alors une côte de presque 50%! C’est quoi cette folie?! Ils sont fous ces spartiates! Au loin je vois Sister A qui a déjà gravi la moitié; avec Sister S nous la montons d’un pas décidé. Plus on avance, plus je me rends compte que ça grimpe mais il ne doit pas y avoir pire. Je vois le mur inversé se profiler, je pense pouvoir souffler un peu. Au même instant, j’entrevois Sister A qui attaque une seconde montée indescriptible, elle escalade dans la boue, ça grimpe à pic. Mon cerveau se met alors en mode OFF avec pour seul but de finir cette course, il est hors de question de lâcher, il faut faire honneur à la #Teampaupiettes. Un volontaire me signale un ravito dans 1km, merci car je commence a manquer d’eau. C’est enfin la moitié du parcours, Ouf!

Après une pause express les obstacles et les côtes continuent de se succéder, la descente se fait ensuite en direction du lac. Il faut le traverser, l’eau est bien fraîche mais ça fait un bien fou. Sursis de courte durée, vient alors le porter de sac. Je croise Sister A qui est déjà bien avancé sur cet obstacle et qui me prévient: ça va piquer! Ok on verra bien. Sur place on me donne un sac de 25kg, cela commence par une descente, j’y vais en courant et en chantant. Oui, je commence à délirer avec la fatigue. Mais là savez-vous ce qui se présente à moi? Une autre côte… non ce n’est pas possible! Il recommence à pleuvoir le parcours est glissant, boueux, il fait froid et je vois que presque tout le monde laisse tomber son sac avec la fatigue, Sister A avait raison, je ne dois rien lâcher! Mode Rocky activé! Cet obstacle fut le plus éprouvant pour le corps et surtout le mental.

Après un nouveau ravitaillement bien mérité, nous repartons en direction du village de Morzine. Je suis content, cela signifie que c’est bientôt la fin! Le chemin est plein de boue et même la descente est dangereuse. Arrivé dans la ville il reste encore pas mal d’obstacles dont le grimper de filets pour accéder à un pont et l’obstacle de la poulie. Je descends en direction de l’arrivée tout content et pressé de terminer ma course! C’est à cet instant que je me trouve face à un Marshall :  « le code svp » ! Fier et sûr de moi  » 382-JULIETTE-752″, OK, c’est pas ça, 30 burpees!

SPART3

Les derniers mètres se déroulent sous mes pas, je donne tout pour traverser encore une dernière fois ce torrent qui est de plus en plus fort. Le dernier obstacle est devant moi: les redoutables Monkeybar. Je n’ai plus de bras, à peine 2 mètres et je tombe : 30 burpees. Pénalité finie, je traverse les flammes et récupère mon Graal, mon Précieux.

SPART

Bilan: Course bouclée en 4h34 , 120 burpees de pénalité, sans entrainement spécifique avec une grande satisfaction d’être arrivé au bout de ce parcours du combattant.

Sister A terminera sa course en 4h08 et Sister S en 4h35, respectivement 6ème et 12ème féminine.

Je tenais à les remercier de m’avoir donné la chance de participer à la plus belle et la plus dure des courses que j’ai connu… Et grâce à elle je suis tombé accroc à cette discipline.

AROOOOOOOO !!!!!!

Si moi aussi je veux être un spartiate

  • Infos et inscriptions
  • Tarif pour la Sprint  : 79€
  • Tarif pour la Super  : 99€
  • Tarif pour la Beast 119€
  • Equipements : des vêtements de running (auxquels tu ne tiens pas), des chaussures de Trail. N’oublie pas de mettre ton bandeau avec ton numéro de spartiate sur la tête. Des gants avec grip ne seront pas de trop sur certains obstacles.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s